Mamadou Nazif Mbohou

 
Mamadou Nazif Mbohou

Né en 1950
Foumban

6 Histoires

2.7 min
Monsieur Mbohou Issah était membre d´une commission à la conférence de Foumban qui a conduit à la réunification du Cameroun, en plus il va loger le premier ministre Charle Assaley dans son domicile privé car ce dernier était allergique au lion qui rougissait au palais. Durant son séjour chez lui il met à la disposition du premier ministre sa Peugeot 203.
Visualisées 1194 fois
1.7 min
Le Sénateur Roi des Bamoun Mbombo Njoya et ancien ambassadeur et ancien ministre, ainsi que Adamou Ndam Njoya ancien ministre de l´éducation et maire actuel de Foumban sont des produits de son père pour ne citer que ceux-là. Son père échappe de justesse aux maquis en accompagnant l´un de ses élèves au collège Moderne de Nkongsamba en 1958.
Visualisées 1497 fois
3.1 min
Son père commence ses études à l´école principale de Foumban à l´age d e7 ans et obtient son CEPE à 13 ans à l´école régionale de Dschang en 1932, il ira en suite à l´école supérieur de Yaoundé et sort d´ailleurs deuxième de sa promotion. Il sera donc recommandé pour être enseignant car tous les cinq premier de chaque promotion devaient enseigner et les derniers devaient être des interprètes.
Visualisées 1786 fois
3.8 min
Pour lui il pense que les jeunes du Noun sont déviés à cause de l´avènement de l’internet car il n´utilise pas dans le bon sens. Il pleure le sort des jeunes du Noun dans quelques années si des exemples comme le feu instituteur Monsieur Mbohou Issah ne sont pas copiés.
Visualisées 1483 fois
3.8 min
Se souvient de la carrière professionnelle de son père, ce instituteur va servir dans plusieurs écoles du Noun : Mayap, Fotony á Dschang, école principale de Foumban. Il va suivre un stage de perfectionnement en Europe de 1957 à 1958 à l´école normale supérieur et á son retour il est nommé Directeur de l´école principale de Foumban.
Visualisées 2093 fois
3.8 min
Se souviens du riche carrier politique de son père à la commune de Foumban. D´abord élu de 1956 à 1960 conseillé et occupe le poste d´adjoint au maire du sultan Njimoluh Seidou. Il sera nommé par décret présidentielle sous proposition du préfet Ekonona Albert ; premier adjoint au maire une fois de plus. Poste qu´il occupe de 1976 à 1982, puis démission à la fin de ce mandat pour passer paisiblement sa retraite. Il décède le 02 septembre 1986 de suite d´´une maladie.
Visualisées 1664 fois